BLOOM

Le dyptique bloom (éclore) donne à voir une représentation de la lumière dans sa dimension la plus spectrale, vibratoire. Cette œuvre évoque le thème de la contemplation, elle symbolise une forme d’éveil à la beauté, à la pureté, à la grâce, à l’évidence que le quotidien occulte.

Afin de toucher les degrés les plus éthérés de la sensibilité, l’ensemble explore les couches imperceptibles de la lumière en s’appuyant sur une recherche tournant autour de la couleur structurelle : irisation ultraviolette induite par la rencontre entre la lumière et de micro-sillons qui en brouille les effets. À leur contact, la lumière génère une rémanence visuelle très particulière que l'on peut observer sur les disques lasers, les plumes de paons, la carapace des scarabées…

Un portrait d’enfant qui ferme les yeux accompagne la série. Il ne dort pas, il est debout. Il songe, semble plongé dans un monde intérieur, une introspection. Mis en relation avec la fleur qui est purement visuelle, cela donne l’impression d’une inspiration, d’un aller-retour de la conscience entre l’objet extérieur - la fleur, et le sujet qui la perçoit puis la conçoit. Le portrait est rehaussé par une trace de peinture posée à même la photographie qui rappelle la couleur structurelle et évoque une sorte de rémanence, de persistance rétinienne finissant par engendrer une forme physique, plastique. Un processus semble à l’œuvre, le début de quelque chose en construction, une métamorphose.

The dyptich Bloom is a spectral and vibratory representation of light and color. It is a contemplative piece, symbolizing a form of awakening to beauty, purity, grace, all of which are concealed by the banality of daily life.

In order to evoke a sense of etherealism, the image explores the imperceptible layers of light through a play on structural color: an iridescent, ultraviolet impression is created by the marriage of light and micro-grooves which blur the limits of reality and light. Through this contact, light generates a very particular visual phenomenon that can be observed on laser disks, peacock feathers, the beetle shells...

A portrait of a child with eyes closed accompanies the series. He is not asleep, he is standing, immersed in the deep thought of an inner world. Viewed in relation with Bloom, which is purely visual, the portrait of the boy gives the impression of an inspiration: an interplay between the external object (the flower) and the subject (the boy) who perceives it, and then imagines it. The portrait is enhanced by a trace of painting on the photograph which recalls the color of the rose and evokes a kind of visual remanence which takes on a physical form, plastic. A process seems to be at work, the beginning of something in the making - a metamorphosis.