MIRAGE

un-point-c'est-tout.jpg

La série Mirage propose une approche très conceptuelle de la représentation photographique. Elle questionne notre adhésion à la vérité des images grâce à un dispositif de double illusion : Au premier coup d’œil chaque photo semble figurer un paysage qui met en valeur un évènement lumineux exceptionnel. Première illusion. Un regard plus attentif découvre que les évènements limineux qui semblaient “appartenir” aux paysages ont été rajouté, collé sur l’image. Ce sont en fait des formes découpées dans dans de la feuille d’or qui ont été placée insidieusement. Ce premier mirage en induit un second plus radical : Ce pourrait-il que le mirage ne soit pas constitué de ces interventions lumineuses mais qu’il concerne le paysage lui-même ? Plus le spectateur s’attache à la matérialité et pouvoir évocateur des éclats doré, plus le paysage fait figure d’illusion plastique.

mirage-4.jpg

The series Mirage offers a very conceptual approach to photographic representation. It questions our adherence to the truth of images through the device of double illusion At first a glance, each photo seems to represent a landscape of an optical trick. This is the first illusion. A closer look shows that the liminal events that seemed to "belong" to the landscapes were added to the image. Forms made out of gold leaves are meticulously glued to the image. This first mirage induces a second, more radical illusion: Could it be that the mirage is not the play of light on the image but the entire image itself? The more the viewer focuses on the evocative power of the golden shards, the more the landscape becomes a plastic illusion.